• Défi de Séverine... 48

    Défi ...48

    Les mots : Attacher, hypnotiser, apprécier, battante,

    traiter, accorder, temple, divin.

    Défi de Séverine... 48 'Léa s'interroge'

     

     

    Léa s'interroge

     

    Léa hypnotisée par tant de beauté au travers de la vitre du train, le soleil se couche à l'horizon.

    Elle attache une importance capitale à ce qu'elle voit devant elle... que ce soit un paysage, ou bien une chose.

    Il faut apprécier le moindre détail disait-elle à son amie... Et ça dans n'importe quelle situation.

    On se doit d'être des battantes car l'existence vaut la peine, que l'on s'y intéresse quoi qu'il en coûte parfois.

    Le plus important pense Léa : " c'est de ne pas cessé d'aimer, sinon on meurt." Car l'amour nous nourrit de mille et une façon. Nous sommes un temple divin dans notre esprit et dans notre coeur sans que nous le sachions, nous faisons partis du tout.

    Afin de traiter  toutes les épreuves comme il se doit... Et nous savons qu'il y en a beaucoup.

     

    Arlette


    6 commentaires
  • Défi de Séverine...47...

    Défi...47

    Les mots : Nature, besoin, amandier, jardin,

    maîtriser, penser, admettre, culture.

     

    Défi de Séverine...47...  La récolte cette année

    La récolte cette année

     

    Il faut bien admettre que la culture du jardin est tout un art pour celui ou celle qu'il aime. Bravo à celui qui l'entretien.

    La nature luxuriante à toujours besoin de soins constants pour donner le meilleur.

    On ne maîtrise pas le temps, on s'adapte. L'amandier ne donnera rien cette année. La récolte est désastreuse.

    L'année prochaine, il faudra penser différemment pour les plantations.

    Ainsi les récoltes seront peut-être au rendez-vous.

    Arlette

     

     


    12 commentaires
  • Défi de Séverine ...46  La famille

    Défi... 46

    Les mots : Esprit, lever, fermer, véritable

    parents, vivre, aimer, choyer.

     

    Défi de Séverine ...46  La famille

    La famille

    Rien de plus beaux que d'être parents. On a la responsabilité

    qui nous incombe de faire de nos enfants... des adultes.

    Il faut un bon état d'esprit et être deux pour réaliser et bien les élever.

    Je dis toujours que c'est le métier le plus dur au monde. Vivre ces

    véritables petits bonheurs au quotidien c'est une chance inespérée.

    C'est du pain bénit pour les choyer, je m'en souviens comme si c'était hier.

    L'amour est le moteur de la famille, il se lève et danse dès qu'il peut.

    En essayant de fermer la porte aux ennuis quand cela arrive. Aimer

    encore et toujours quoi qu'il arrive dans notre existence, tout cela est

    le fondement du mot toujours, dès que l'on se rencontre.

     

    Arlette

     


    8 commentaires
  • Défi de Séverine.. 45 " Aujourd'hui et demain"

    Défi 45

    Les mots : Tranquillité, activité, chanceler, autre,

    charité, ivresse, état, demain.

    Défi de Séverine.. 45 " Aujourd'hui et demain"

     

    Aujourd'hui et demain

     

    Demain, j'espère ne pas chanceler comme ce matin.

    L'émotion était tellement forte, que je ne trouvais plus

    la marche arrière en prenant la voiture. Heureusement

    la charité d'une personne a été là pour m'aider. Avancer

    avec certitude me suis-je dit... c'est ça qui compte. J"avance

    en mettant un pied devant l'autre, c'est ma garantie sur terre.

    Ah quoi bon faire une activité en période estivale, il faut que je

    me lâche, que je m'occupe l'esprit. J'aspire à la tranquillité

    en lisant un bon livre. En état d'ivresse temporaire, j'admire la

    fontaine ou l'eau coule à flot, une envie irrésistible et je mets

    ma tête sous le jet d'eau... Hum, ça revigore. Demain tout ira bien.

     

    Arlette


    8 commentaires
  • Défi de Séverine... 43

    Défi n° 44

    Les mots : Aquarelle, toile, voile, matinée

    Transformer, regrets, vie, parsemer.

    Défi de Séverine... 43

     

    Des vacances de rêves

     

    Des vacances de rêves s'annoncent en Provence... à son arrivée, la matinée est belle avec un léger souffle de vent. Doucement, Elodie en entrant dans la pièce, soulève le voile du rideau. Devant elle, une jolie aquarelle aux teintes pastelles, va venir cueillir son coeur de jeune demoiselle.

    Cette toile va bouleverser son existence, voir même la transformer d'une façon radicale. Le passé des regrets sont envolés pour une vie meilleure, plus en adéquation, avec ces attentes.

    Jean vient d'apparaître sur le seuil, il est le locataire de la maison. Un beau brun ténébreux d'une trentaine d'années. Elodie est sous le charme son coeur s'emballe. Il se présente et l'invite à découvrir le jardin qui est parsemé de mille et une fleur magnifique. Le parfum envahissant lui fait tourner la tête. La vie va-t-elle rassembler ces deux êtres de mon imagination, j'espère que oui. Une chance s'offre à eux.

     

    Arlette

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique